Collecte des dépôts, accord de prêts : Focus sur l’activité bancaire

    Agent Immobilier Fiscalité immobilière Formation DCI Formation pour devenir courtier IOBSP Juridique Transaction immobilière

    Collecte des dépôts, accord de prêts : Focus sur l’activité bancaire

    16/05/2023 Gael Compte 153 Aucun commentaire

    Dans l’hypothèse où vous souhaitez acquérir une nouvelle maison, vous n’avez généralement pas d’autres choix que d’aller voir votre banquier. Les banques ont une double mission : collecter de l’argent et en prêter. Ainsi, une banque reçoit de l’argent que les clients mettent sur leur compte et s’engage à leur rendre à tout moment. Elle accorde également des crédits : des prêts à court terme (les découverts) ; ou à long terme (achat de bien immobilier par des particuliers ou acquisition de matériel d’exploitation pour une société). L’argent déposé par les clients est ainsi prêté à d’autres à moyen ou long terme. C’est qu’on appelle la transformation bancaire. Ceci permet ainsi à la banque d’accorder des prêts et de jouer un rôle important pour l’économie.

    Comment les banques jouent-elles ce rôle ?

    Le quotidien des banques est rythmé par la gestion de dépôts faits par des clients. Parallèlement à cela, des clients retirent également de l’argent de leur compte alors que d’autres empruntent et remboursent des prêts. Les banques doivent en conséquence assurer un équilibre entre l’argent qu’elles versent et celui qu’elles reçoivent. Cette capacité à payer ce qu’elles doivent est appelée la liquidité.
    Pour gagner en souplesse, en plus des dépôts des clients, les banques doivent s’appuyer sur d’autres ressources plus stables : Par exemple, l’argent déposé par les clients sur plusieurs années ou les emprunts à long terme grâce à l’émission d’obligations. Les banques doivent également disposer :
    – de fonds propres apportées ou laissées par leurs actionnaires.
    – des ressources temporaires par le biais de prêts souscrit auprès d’autres banques ou à la Banque centrale de leur pays. (Exemple : en Espagne, la Banque d’Espagne).
    Pour assurer cet équilibre, les banques doivent moduler l’utilisation de leurs ressources en accordant plus ou moins de prêts dans leur intérêt mais également pour préserver l’économie.

    Comment la banque reçoit et gère-t-elle votre argent ?

    La banque encaisse l’argent d’un client en ouvrant à son nom ou à celui d’une raison sociale différents types de comptes. Il faut alors faire la distinction entre les comptes à vue et les comptes de dépôt. Ils désignent ainsi des dépôts liquides.
    Les comptes de dépôt constituent une caisse dans laquelle sont déposés les fonds destinés à l’épargne. Cet argent peut être ensuite utiliser ou prêter par la banque à d’autres clients. Les Comptes de dépôts restent une source de revenu pour les clients qui en déposant leur fond bénéficient d’une augmentation de leur dépôt grâce à des intérêts plus ou moins rémunérateurs selon le montant et la durée du dépôt.
    Les comptes à vue font référence aux ceux généralement ouverts par les particuliers et qui leur permettent de déposer des chèques et des espèces ou en retirer. On parle de compte à vue car à c’est à la vue et à l’ordre du client que la banque est censée honorer mettre l’argent à la disposition de son client.

    Comment sont encadrées les banques dans la recherche de l’équilibre budgétaire ?

    Les entreprises se développent grâce aux crédits d’une banque. En outre, une banque utilise une partie de ses ressources pour devenir actionnaire de plusieurs entreprises. Touetois en cas de crise économique, certains clients peuvent avoir du mal à rembourser leurs prêts ce qui peut entrainer la fragilité d’une banque. On parle alors de paniques bancaires. Pour tenir, elle sera contrainte d’accorder moins de prêt comme c’est le cas actuellement en matière immobilière en raison du coût trop important des crédits faits par les banques auprès des banques centrales. La banque sera alors tentée de proposer des placements sur plusieurs années à ces clients (PER etc…) ou vendre des actions. Si les clients décident brusquement de retirer leur argent de la banque, celle-ci se retrouverait fragilisée et risquerait de ne plus être en mesure d’assurer sa liquidité. Cela peut avoir des conséquences néfastes sur l’économie.
    C’est la raison pour laquelle le secteur bancaire fait l’objet d’une règlementation dite « prudentielle ». L’objectif des normes Bâle est de limiter les risques de faillite en imposant aux banques l’obligation d’avoir :
    – Un certain niveau de fonds propres : l’objectif est d’amortir les pertes. On parle alors de solvabilité qui signifie que l’actif d’une banque doivent toujours être largement supérieurs à son passif (dettes).
    – Une liquidité suffisante : désigne la capacité d’une banque à pouvoir une trésorerie pour payer ce qu’elle doit dans le respect des délais fixés.
    – Une prudence dans les prêts et investissements
    – Un système de gouvernance c’est-à-dire un dispositif de contrôle fiable.
    Ainsi une banque a tout intérêt a avoir plus crédit à long terme que de dépôt à court terme. Elle doit ainsi avoir des ressources suffisamment importantes pour ne pas subir en cas d’important décaissements sur les dépôts de ses clients.

    Qui réalise la supervision bancaire en France ?

    En France, l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) en liaison avec la Banque Centrale Européenne réalise la supervision bancaire en contrôlant que les banques respectent ces règles. En cas de faillite, il existe un fonds qui garantit les dépôts des clients jusqu’à un certain montant. Ces règles créent ainsi un cadre de confiance pour que les banques puissent jouer leur rôle au service de l’économie.

    Comment les banques exécutent-elles les paiements ?

    Les moyens de paiement regroupent l’ensemble d’instrument mis à disposition des agents économiques (particulier, entreprises, Etats) pour effectuer des transactions. Il existe plusieurs moyens de paiement :
    – Les moyens fiduciaires : pièces, billets
    – Les moyens scripturaux : carte bancaire, chèques, virements, prélèvements ou la monnaie électronique (peut être stockée sur plusieurs supports (carte prépayé ou compte de monnaie électronique non liée à un compte bancaire). Les moyens structuraux nécessitent des écritures sur les comptes.

    En résumé :

    • La Banque collecte de l’argent, octroie des prêts et crée de la monnaie pour acheter des biens et des services.
    • La gestion des moyens de paiement est au centre de l’activité bancaire
    • Le système bancaire fait l’objet d’une règlementation dans l’intérêt de ses clients et de l’économie.
    Related Projects It`s Can Be Useful
    L’investissement en private equity
    30/05/2023 jeremy lachiver 157
    Une mise à jour est en cours, cela peut entrainer des ralentissements lors de votre consultation de notre plateforme, nous vous prions de nous excuser, un retour à la normale est prévu demain.