Hebdo IOBSP de la semaine du 24 avril 2023

    Courtier d'assurance courtier en crédit IOBSP News

    Hebdo IOBSP de la semaine du 24 avril 2023

    29/03/2023 jeremy lachiver 1523 Aucun commentaire

    On fait un point sur une actualité IOBSP/courtage ! 

    Aujourd’hui, il est question de s’attarder sur a question de l’évasion fiscale prenant pour acteur intégrant cette pratique : les banques.
    Bon visionnage et à la semaine prochaine !

    vidéo d'actualité

    Les grandes sociétés cotées en bourses disposent d’actions représentant des titres de propriétés de l’entreprise. Ces titres sont détenus par des actionnaires provenant du public (marché réglementé). L’objectif caché derrière un prêt de courte durée d’actions à des banques, réside dans l’éviction de l’impôt attaché aux revenus que produisent ces titres. La pratique du « CUMCUM » a donc permis selon les estimations d’éluder un montant d’imposition proche du milliards d’euros selon l’AMF par an. Le cumul total des pertes fiscales s’élevant à plus de 30 milliards d’euros, bon nombre de Banques françaises ont fait l’objet d’une perquisition afin de déterminer leur participation dans ce schéma frauduleux. 

    De prime à bord, le procédé est semble-t-il allégué légalement, encore faut-il qu’il ne tombe pas sous le coup de l’abus de droit fiscal. Il ne sera donc pas impossible que le Comité d’abus de droit fiscal reçoive des demandes à statuer sur des cas de ce genre dans les mois à venir.

    Selon plusieurs sources, plusieurs établissement bancaires comme la Société générale, BNP Paribas, Natixis, HSBC et Exane, une filiale de BNP-Paribas spécialisée dans les investissements financiers seraient concernés (Le Crédit Agricole également).

    L’hebdo IOBS est un programme vidéo proposé par maformationiobsp.fr

    Programme présenté par nos formateurs Jérémy et Gaël que vous retrouvez sur nos contenus de formations en ligne IOBSP.
    Vous avez des commentaires ou remarques à nous soumettre ? Vous pouvez le faire directement via notre tchat en ligne 🙂
    Une mise à jour est en cours, cela peut entrainer des ralentissements lors de votre consultation de notre plateforme, nous vous prions de nous excuser, un retour à la normale est prévu demain.