Cotes des journaux financiers : comment apprendre à les lire ?

    Actualités juridiques

    Cotes des journaux financiers : comment apprendre à les lire ?

    01/07/2022 Maxime Compte 184 Aucun commentaire

    Comment lire les cotes des journaux financiers ?

    Savoir lire les cotes des journaux financiers est indispensable lorsque l’on souhaite investir en bourse. Toutefois, compte tenu des nombreuses informations masquées sous des abréviations, il peut être difficile d’effectuer une lecture éclairée. Découvrez notre décryptage des cotes des journaux financiers et apprenez à exploiter au mieux toutes les informations transmises.

    Qu’est-ce qu’une cote boursière ?

    La cote boursière est un groupement d’informations chiffrées. Elle permet de renseigner la valeur marchande de titres. En finance, un titre désigne un droit de propriété. Il permet à une organisation ou à une personne d’attester de la propriété d’une partie du capital d’une société ou d’une partie de la dette d’une société ou d’un état. Un titre financier peut prendre différentes formes. Les plus connues sont les obligations et les actions :

    • L’obligation : il s’agit d’un titre financier qui représente une créance, soit une dette de son émetteur. Ainsi, lorsqu’un investisseur achète une obligation, il prête une certaine somme d’argent à l’émetteur de l’obligation.
    • L’action : est un titre financier qui représente une partie du capital de la société qui a émis cette action. Lorsqu’un investisseur détient une action, il est donc propriété d’une partie du capital d’une société.

    Savoir lire une cote boursière permet d’obtenir de nombreuses informations au sujet d’un titre. Parmi les informations essentielles fournies par la cote boursière, on retrouve notamment :

    • Le code ISIN : le code ISIN est l’équivalent boursier du numéro de Sécurité Sociale. Il concerne tous les instruments financiers du marché au comptant, soit les actions, les obligations, les OPCVM, les trackers et les warrants. Chaque code ISIN est attribué uniquement à un titre. Il est composé de 12 caractères dont les deux derniers désignent la nationalité de la société (ex. FR pour France). Le code ISIN est l’outil indispensable pour distinguer les sociétés. En effet, le nombre de certaines sociétés étant parfois très similaire, le code ISIN est indispensable pour les dissocier.
    • La valeur ou le libellé : il s’agit de nom de la société, de l’action ou de l’instrument financier, quel qu’il soit (obligation, warrants, etc.).
    • Le nombre de titres admis à la cote : cette donnée renseigne le nombre de titres mis à la disposition du public sur le marché. Ils sont également connus sous le nom de « flottant ».
    • Le secteur d’activité : en fonction du secteur d’activité, un code sectoriel est attribué à chaque valeur par Euronext.
    • Le continu A : aussi appelé CA, il désigne groupe de cotation dont fait partie la valeur. Il peut également s’agir du CB (Continu B), du FA (Fixing A) ou du FB (Fixing B).

    Dividende : comment lire les données ?

    Le dividende correspond à la partie des bénéfices distribuée par une société à ses actionnaires, généralement une fois par an. Les cotes des journaux financiers permettent également de fournir certaines informations au sujet des dividendes, à savoir :

    • le montant du dernier dividende versé ;
    • la date de détachement du coupon (la date à laquelle le montant du dividende est crédité sur votre compte) ;
    • le rendement, c’est-à-dire le montant du dernier dividende versé, divisé par le cours de l’action.

    Les autres données des cotes des journaux financiers

    Plusieurs autres données sont renseignées sur les cotes des journaux financiers. Il s’agit notamment des données concernant le report (cours de compensation, taux de report, etc.) et des données statistiques concernant l’historique (cours le plus bas de l’année, cours le plus haut de l’année, cours de clôture, etc.)

    Savoir décrypter les cotes des journaux financiers requiert des connaissances et de l’expérience qu’il est possible d’acquérir au cours d’une formation de Conseiller en investissements financiers. Pour devenir Conseiller en investissements financiers, plusieurs formations sont proposées (formation CIF CPF, formation à distance CIF, formation Conseiller en Investissement Financiers ORIAS, certification AMF, etc.).

    Related Projects It`s Can Be Useful
    Une mise à jour est en cours, cela peut entrainer des ralentissements lors de votre consultation de notre plateforme, nous vous prions de nous excuser, un retour à la normale est prévu demain.